Se chauffer au bois : le choix de l’économie et de l’écologie

Parmi les diverses sources d’énergie telles que l’électricité ; l’énergie solaire ; hydraulique et éolienne, le bois est le seul combustible renouvelable. Apparemment, la préservation de cette source d’énergie est plus bénéfique pour l’humanité que pour son environnement. Les effets négatifs à son abus seraient néanmoins accaparants à notre planète.

Énergie verte

Non seulement une tendance, mais également cette source d’énergie optimise une immense économie chauffage bois. L’énergie verte est hors-pair dans le sens où le reboisement est privilégié et la préservation de la nature est mise en avant. Pratiquement, le gaz carbonique rejeté lors de la combustion d’un arbre est récupéré par d’autres arbres aux alentours : un cercle vertueux de la nature. Rien ne se perd, rien ne se créé mais tout se transforme. Cette technologie moderne, à la fois traditionnel est ainsi qualifié opportun et rapportant à la nature et à l’humanité. Il est ainsi rassurant que l’énergie utilisée convient partiellement aux besoins de l’environnement. Se chauffer au bois favorise la chaleur, la convivialité, le besoin de rester chez soi. D’un autre côté, le réchauffement climatique ou l’effet de serre ne risquent pas de s’amplifier par la pratique de l’énergie verte. Les risques d’ultra-violets sont moindres vu que la couche d’ozone est plus ou moins réservée. L’exploitation de la forêt est ainsi renouvelable sans en faire un abus. Source d’énergie renouvelable, le bois constitue un élément particulièrement sain dans l’ordre de la maison. Une vraie solution écologique !

Les avantages du chauffage bois

À part le fait d’être une solution verte, le bois rapporte la douceur, la paix et la commodité dans divers foyers. Quelle que soit la catégorie de vos revenus, le chauffage au bois rentre à la portée de tous. Plus économique, du point de vue facturation : les pannes d’électricité ne poseront plus de grands problèmes. Naturel, écologique et soucieux de l’environnement, cette pratique moderne participe au développement économique mondial : l’usage des bûches ; plaquettes ; granulées ; etc. Saviez-vous que la forêt française, par sa nature et sa véracité, est la sous-exploitée de la masse forestière européenne ? Nous ne risquons pas une disproportion de toute la forêt. Toutefois, la mauvaise gestion et l’abus de nos ressources peut nous amener à la destruction fatale de la planète entière. Certes, nombreuses années se sont succédées, le bois était le moyen de chauffage le plus prisé surtout dans l’Hexagone. Jusqu’à ce jour, cette pratique est encore à la mode. Durant les années à venir, cette énergie renouvelable est prête à supporter les conditions humaines dans l’optique de replantation d’arbres et du respect de l’environnement. Toutefois, cette énergie suppose de nombreuses contraintes.

Les inconvénients du chauffage bois

L’économie chauffage bois est sans doute écologique. Mais elle présente des risques irréversibles à l’environnement. Quoi qu’il en soit, l’abus de l’exploitation forestière nuit à la couche d’ozone, à la dégradation entière de l’environnement. Qui d’entre- nous ne sait pas les conséquences massives de l’exploitation forestière ? Les effets néfastes à l’humanité ? Le stress quotidien, la nuisance à la santé, une abomination aux animaux  domestiques ou sauvages ;… Lorsque vous contemplez un modèle de chauffage, il est inéluctable de ne pas penser au processus de performance pour que le bois réponde aux attentes de l’acheteur : la saisie de l’arbre, la sculpture, la menuiserie,… En tant que protecteur de l’environnement, des limites s’imposent malgré tout. Parmi les autres équipements de la même espèce le chauffage au bois nécessite plus d’espace pour une installation au sol. Pour des raisons de sécurité, cette source d’énergie ne colle pas au mur facilement. Enfin, le nettoyage requiert un entretien spécialisé pour que le matériel soit durable et fonctionnel.

Comment bien choisir son granulé de bois ?
Quel type de chauffage choisir pour réaliser des économies ?