Les aides financières pour équiper sa maison d’un chauffage au bois

Mettre en place un système de chauffage au bois dans une habitation présente de nombreux privilèges, pour ne citer que le confort, la commodité et l’optimisation de chaleur. En plus d’être économique, le bois pallie aussi au respect de l’environnement. D’ailleurs, l’installation d’un système de chauffage au bois dans une maison peut permettre au propriétaire de bénéficier de certaines aides financières.

Le CITE et l’éco-PTZ

Parmi les aides financières chauffage bois, il y a le Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique (CITE). Grâce à cet allègement fiscal, une partie de montant global des travaux liés à l’optimisation énergétique est déduite des impôts à payer par le contribuable. Ce CITE constitue 30% du montant TTC du système acquis. Toutefois, cela est plafonné à 8 000 € pour une personne et à 16 000 € pour un couple. Cependant, le contribuable doit respecter certaines conditions pour bénéficier de cette aide financière. En premier lieu, il doit engager un professionnel qualifié RGE et opter pour une poêle à bois de label « flamme verte ». Le CITE est valable pour une habitation par contribuable pendant une durée de 2 ans au minimum.

L’éco Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ) permet aussi aux contribuables de bénéficier d’une aide financière pour l’installation d’un appareil de chauffage au bois dans leur maison. Cela concerne les travaux de rénovation énergétique. L’éco-PTZ est plafonné à une limite de 30 000 €. L’enjeu de cette aide financière est de limiter l’émission de gaz à effet de serre et d’effectuer des économies d’énergie. Pour que le contribuable puisse bénéficier de ce prêt, il doit acquérir un poêle à bois auprès d’un professionnel RGE. Cela concerne les habitations construites avant le 1er janvier 1990. Pour le montage du dossier, une étude thermique est obligatoire.

La subvention de l’ANAH et le taux réduit de TVA

Pour les contribuables ayant des revenus assez limités, ils peuvent bénéficier de l’éco-subvention proposée par l’ANAH en cas de rénovation énergétique de leur habitation. Cette aide financière est accordée si les travaux permettent une réduction minimum de 25% de la consommation énergétique. Cette subvention est liée à l’acquisition d’un poêle et au financement du coût d’installation du système de chauffage. Cependant, pour obtenir cette aide, il faut que l’habitation ait plus de 15 ans d’existence. En outre, cette éco-subvention de l’ANAH ne peut être combinée avec un éco-PTZ durant les 5 années qui précèdent la demande de financement.

Pour l’acquisition du bois et la mise en place du poêle à bois raccordé à un tuyau fixe de branchement ou encore de chaudière individuelle, le contribuable peut aussi bénéficier d’un taux réduit de TVA à 5,5%.

Les avantages du bois en matière de chauffage

L’utilisation du bois en tant que combustible de chauffage présente de nombreux avantages. Toute d’abord, ce matériau est connu pour sa performance énergétique qui permet d’optimiser le chauffage d’une habitation. Pour cela, il peut fonctionner avec un système d’appoint ou de chauffage principal. Le bois a aussi l’avantage d’être écologique. Il émet peu de gaz à effet de serre. En outre, ce combustible permet de limiter la consommation énergétique d’un logement. En optant pour un meilleur type de poêle, le propriétaire peut réduire ses factures. Ainsi, même si l’installation d’un appareil de chauffage au bois requiert assez de fonds au départ, cela va être compensé par la réduction des charges énergétiques dans le futur. Toutefois, pour bénéficier de ces différents avantages du bois, il est recommandé de choisir un combustible de meilleure qualité. Pour cela, il faut se renseigner sur les bons fournisseurs de bois de chauffage. Entre autres, bien entretenir son appareil de chauffage est essentiel pour ne pas encrasser le système et le détériorer en peu de temps.

Poêle à granulés et son fonctionnement automatique
Quels sont les atouts d’un poêle à granulés et pourquoi le choisir ?